DIMANCHE 3 JUILLET

Ce dimanche 3 juillet,
Le lac est traversable car la paix règne sur la base 120…
C’est donc bien souvent le dimanche ou le samedi que l’on peut aller espionner ce qui se fait à Cazaux (Cazaux n’est qu’un quartier de la commune de La Teste).
Il y a toujours des choses insolites à photographier dans ce coin de lac imprudemment abandonné au département de la Gironde…
A condition de ne pas oublier la carte mémoire de l’appareil photo !
Heureusement que les américains ne nous ont pas coupé les satellites. Vous allez donc pouvoir admirer les traces de « l’aller » et du « retour » :
C-03-Aller
Un grand classique : du vent d’Ouest, légèrement Nord, régulier et de force 3. Pour atteindre Cazaux, les bords de près sont tirés au cordeau. Ce jour-là, les deux bateaux se suivaient.

Pour le retour,
C-02-CarteSiteRetour
un autre grand classique au vent arrière.  Comme le vent mollissait, on envoya le gennaker (à défaut de spi…). Le foc fut donc affalé pour donner plus de chance au gennaker. Se pose alors le problème du passage du noeud d’écoute lors du virement vent arrière. Et ça bloque encore contre l’étais. Va falloir réfléchir…
Note particulière.
Lors du retour, Caminar longeait l’alignement de bouées marquant la zone « secret défense », du côté extérieur. Évidemment, quelques bateaux (moteur) se trouvaient dans cette zone interdite. Bien souvent, il s’agit d’employés de la Base 120 qui jouent à « ceux-qui-ont-le-droit-d’y-être ». Eh bien, ce jour-là, ils se sont fait déloger par leurs collègues en uniforme embarqués sur un zodiac camouflé que l’on aperçoit que très rarement.
Caminar, respectant les règles de navigation, a eu droit à des félicitations.


 

SAMEDI 2 JUILLET 2016

Ce samedi 2 juillet,
C’était parti comme une journée de nettoyage du pont. Les bateaux sont dehors depuis le 1er avril et, dans les endroits discrets, les algues vertes se multiplient.
Puis, soudain, on se souvint que ce samedi, les camarades lyonnais devaient mettre à l’eau la célèbre « Alose ». La veille, ils avaient testé le Bassin d’Arcachon. En étaient-ils revenus vivants ?
« On va aller faire un tour du côté du port de l’Estey » proposai-je ainsi à Francis.
B-02-Départ copie
Un vent que l’on avait cru de force 3 mais qui s’avéra de force 4, soit entre 13 et 15 noeuds. On croisa quelques habitués de la conche dont quelques jeunes qui s’entrainaient sur l’OpenBic :
b-04-OpenBic copie
Mais il y avait également les kite-surfers. Avec du vent force 3/4, un coup ça marche, un coup ça plonge…
B-03-Kite copie
Arrivés au large du port de l’Estey, on sruta l’horizon pour voir si l’Alose était à poste…
B-01-Estey copie
Point d’Alose… L’Alose était-elle prisonnière sur un parc à huîtres ? Cela aurait pu arriver…
Comme le vent se maintenait, on se dit que l’on pouvait aller faire un petit tour jusqu’au milieu du lac. D’autant plus qu’au loin, on aperçut une couleur de voile que l’on n’a pas l’habitude de voir, du blanc écru. C’est toujours mieux que le blanc… blanc, surtout en photographie !
B-05-Voiles écrues copieOn faisait route l’un vers l’autre…
B-01-CarteAllerSurprise ! Quel était donc ce bateau aux voiles photogéniques ?
B-06-Alose copieC’était l’Alose !
Jean Paul et sa femme (que l’on va appeler Hélène…) étaient sur l’eau depuis le matin ! Ils avaient déjà traversé le lac. Des explorateurs infatigables.
B-07-Alose2 copieCe bateau se comporte vraiment bien au près serré. Une grand-voile maintenue en forme par des lattes assez nombreuses. Et ce qui nous surprit c’est que le bateau ne gite pas beaucoup…
B-08-Alose3 copieLe bateau est bien équipé, taud de survie, moteur électrique, girouette,… provisions pour plusieurs jours et tenues maritimes de rigueur ! Nous, à côté, on fait un peu clodos…
Jean Paul et Hélène continuèrent leur exploration vers Cazaux tandis que nous rentrions à fond la caisse sur Sanguinet (avec le safran qui du coup en perdit quelques degrés).
B-02-CarteRetourDans la conche de Sanguinet, un architecte naval local essayait son prototype révolutionnaire :
B-09-Proto copieIl y a encore du boulot avant que ça n’avance un peu !
Pour ce dimanche 3 juillet :
B-Météo-03-07-000
Une météo de rêve…

JEUDI 30 JUIN

Jeudi 30 juin,

Dernier jour avant les migrations…
Un temps superbe, bien ensoleillé, sans chaleur excessive, un vent Ouest-Nord-Ouest, régulier, de force 3 à 4…
Bon alors, comment naviguer aujourd’hui ? C’est trop facile.
Jacques décide de se lancer seul sur Caminar.
Potemkine devra suivre au plus près…
Carte01
Les deux bateaux naviguent donc au près (pas ultra serré).
01-Caminar01 copie
Lorsque l’on est seul et… pas très lourd, la gite du bateau s’en donne à cœur joie. Il faut donc trouver un compromis entre une gite maîtrisable, un cap intéressant et donc une position de grand-voile répondant au mieux à ces deux premiers critères.
02-Caminar2
Caminar vient de virer. On aperçoit Jacques tentant de trouver une position en contre-gite qui pourrait lui donner un peu plus de vitesse… Le flotteur sous le vent… flotte et donc freine quelque peu le voilier.
03-Caminar3
Au large des Caraïbes, le vent flirte avec les 12 nœuds…
Sur Potemkine, il y a une « masse » de 90 kg au rappel. Ça donne plus de puissance au moteur… Alors,
04-Caminar4 copie
Potemkine passe en tête.
05-Caminar5 copie
Rien que de très normal, juste une question de poids…
D’ailleurs, il n’y aura pas de témoin ! Le lac est désert ! On se croirait le lendemain d’une explosion atomique…
Alors, on ne sait où aller…
Quand soudain, on aperçoit des points colorés du côté de Navarrosse. Ces points se rapprochent tout en longeant la côte. Serait-ce la flottille anglaise ?
On fonce sur ces petits bateaux…
Carte02
Ce sont bien nos réfugiées anglaises qui s’entrainent à rester en France avec leurs voiles d’un bleu blanc rouge à faire pâlir le plus patriote des Landes.
07-BBR01 copie
Et voici notre camarade monitrice !
08-Monitrice copie
Elle nous reconnaît et elle rameute toute sa flottille de catamarans…
09-Cata1 copie
… qu’elle va lancer à la poursuite de ces deux gros voiliers de… vieux.
S’ensuit une régate improvisée :
10-Regate copie
Spectacle étonnant. Nous maintenons tout juste notre avance !
11-CataRatrap copie
Les anglaises ont l’air ravi.
Mais la monitrice donne l’ordre de faire demi-tour :
12-Fin copie
Empannage immédiat. Heureusement que le plan de voilure n’est pas énorme…
« L’empannage » , sur multimono, demande plus de précaution.
Cela fait au moins quinze jours que ces jeunes anglaises manoeuvrent sur les eaux du lac. Les anglais sont présents sur l’eau depuis la mi-avril ! Il s’agit donc de scolaires pour lesquels cette Angleterre soi disant appauvrie paye des séjours voile à de jeunes collégiens et collégiennes… dans un camping 5 étoiles de référence !
Alors qu’à deux kilomètres de là, les collectivités communales annoncent qu’elles ne pourront plus payer l’initiation à la voile de leurs propres élèves, soit 5 demi-journées pour toute la scolarité.
Cherchez l’erreur.
En cherchant bien, sur la même photo…
13-Canoes
… on aperçoit un autre groupe de jeunes explorant les côtes en canoë.
Ah ! Ces anglais…
Le retour s’effectuera comme d’habitude au largue et grand largue.
Carte03
Mais au retour, le bateau le plus léger (Caminar) va passer devant…


Et l’Alose arriva…
Nos camarades Lyonnais sont arrivés ce soir à Sanguinet.
Demain, ils naviguent sur le Bassin. Bon courage !
Samedi, l’Alose devrait faire son entrée sur le lac.


Cinéma
Pour des besoins administratifs, Claude demande aux navigateurs multimono de faire une vidéo montrant comment se déplacent les passagers sur un multimono lors des virements de bord et ceci avec une douzaine de passagers.
Comme il s’agit d’une demande urgente, il faudrait réaliser cela la semaine prochaine.
Pensez-y !


 

Pour demain, 1er juillet :
Toujours du beau temps :
MF-01-07-000

Vent de force 3 prévu par Windfinder :
MF-01-07-001
RdV 14h 15.


 

MARDI 7 JUIN

01-ciel copie

Mardi 7 juin,
C’était vraiment un temps superbe. Du grand soleil, un vent de force 3 régulier, une température estivale… Et un lac déserté par les bateaux (tant mieux).
De quoi se faire plaisir avec de bonnes manœuvres…
Comme ici avec ces premiers virements de bord en 3 mouvements :
C’est très sérieux,

02-Virement copie

Ça nécessite une certaine souplesse,

03-Virement-1 copie

Et un bon timing…

04-Virement-3 copie

Cela nécessite également une casquette de couleur se détachant sur le ciel.
Et donc, ce jour du 7 juin, les deux bateaux partirent en même temps…

01-Départ-b

Chaque bateau avait son propre GPS. En rouge pour Potemkine, en vert pour Caminar.
On voit qu’après deux bords l’un derrière l’autre, les deux trajectoires vont vite se croiser. Il faudra donc appliquer la célèbre règle « priorité au bateau tribord amure » !

05-Bord à bord copie

Ça peut passer près :

08-Caminar copie

Mais, il se passe toujours quelque chose de nouveau sur le lac désert…

06-Parachutes copie

Pas loin des Caraïbes, sur la BA 120 (ou en limite), de drôles de parachutistes avec des parachutes pas vraiment discrets pour des militaires…
Puis,…

07-Hélico copie

un hélicoptère qui tentait de récupérer les bidasses embourbés…
Caminar se dirigea droit vers la zone, question de porter secours.

02-Aller-b

Caminar se mit en « panne » face au vent… Potemkine poursuivait sa route vers le Sud.

Car aujourd’hui, l’objectif était d’atteindre l’entrée du Canal menant sur l’autre lac.

03-Aller-b

Juste pour vérifier que le canal était toujours là…

09-Canal copie

L’entrée du canal est protégée par un digue qui masque un peu la vue.

Puis, on poursuivit l’exploration vers la conche d’Ispe.

04-Aller-b

Juste le temps de prendre une photo, de loin…

10-Ispe copie

Le vent passe au Nord-Ouest, toujours avec force 3, on peut amorcer la remontée.

05-Aller-b

Et c’est la rencontre avec Caminar qui manifeste son intention de se ranger derrière Potemkine avant le rush final vers Sanguinet.

11-Henri copie

Il y a de la concentration chez les retraités !
Ah, c’est plus mouvementé que la maison de retraite…
C’est que…

12-CaminarRappel copie

sur Caminar,
les jeunes tentent le tout pour le tout.

06-Retour-b

En 1-/ Les deux bateaux suivent la même trajectoire, sur 2 km environ.
En2-/ Caminar prend l’option des « marais » soit le chemin le plus court et Potemkine garde la direction, chemin plus long mais vitesse en principe plus grande…
En3-/ Potemkine semble avoir pris de l’avance, mais ce n’est qu’une illusion,

En tout cas, Potemkine joue la carte de la barreure…

13-Brigitte copie

Tout va se jouer à pas grand-chose…

Puis, subitement, à l’entrée de la conche…

07-Retour-b

Caminar vire à 90° et vient se placer juste derrière Potemkine !

18-Espionnage copie

Depuis Caminar on met en œuvre des moyens d’espionnage perfectionnés.
Il se prépare quelque chose…

15-Potemkine copie

Sur Potemkine, on prépare des munitions…
Sait-on jamais…

Et soudain,
C’est l’attaque !

14-Attaque copie

Attaque au pistolet (à eau).

Réplique fulgurante au seau !
Match nul.

Voilà à quoi s’amusent les vieux !