Mai 2017

11-05-titre

Et oui, c’est au tout début du mois de mai que commençait la navigation de 2017. Avec un peu de retard sur les habitudes, un retard ayant pour cause des évènements imprévus ici et là…
Entre autre évènement imprévu de l’hiver 2017, on notera le manque de pluie, un manque de pluie non sans effet sur le niveau du lac : ainsi, en ce début de saison estivale, le niveau du lac est celui de la fin d’été 2016 !

11-05-03- copie

Nous allons donc connaître un été pas comme les autres. Ces conditions nous ramènent 20 ans en arrière… lorsque le niveau moyen des eaux était 50 cm plus bas.

11-05-001

Évidemment, en cette saison, le vent est globalement assez soutenu. La prise de ris s’impose fréquemment.
Mais avant d’en arriver là, il fallut quand même procéder à quelques travaux d’entretien.
Ainsi, au mois d’avril 2017, Potemkine et Caminar ont passé plusieurs jours sur le chantier.

Sur le flanc copie

Ici, on peut constater que le bord d’attaque de la dérive de Caminar a perdu toute protection !

Dérive01 copie

Il fut donc nécessaire de recoller des bandelettes de tissu de verre sur les parties qui frottent fréquemment sur le sable des landes.

Mastic02 copie

Après cette armature, il faut remettre du bon mastic, poncer, rajouter une couche, reponcer…

Dérive03 copie

Avant de finir par deux couches de peinture.
La dérive d’un multimono est une belle pièce !

Peinture copie

Puis il y eut des travaux traditionnels de peinture notamment pour renforcer les bords des coffres et… l’intérieur des coffres.
La prochaine saison de travaux d’entretien devrait se dérouler dans le nouvel atelier naval des Oréades que l’on espère beaucoup plus grand et plus pratique que la modeste toile de tente qui arrive en fin de vie. Avec ces nouvelles conditions de travail, les deux bateaux passeront une visite médicale complète. On en reparlera.

TitreMai2 copie

Durant ce mois de mai, il y eut des journées… paradisiaques. Un grand soleil, une température très douce et un vent de force 3 régulier.

16-05-01- copie

Parmi tous les navigateurs qui profitèrent de ce climat décidément très favorable, il y eut le camarade Laurent, ex moniteur de voile du Club de Voile de Sanguinet. Après 10 années passées dans le zodiac, voilà que Laurent prend des vacances ! Ça ne lui était jamais arrivé ! Jusque là, le lac était son lieu de travail…

15-05-2- copie

On reconnaîtra Jean Michel en train de conseiller Marie de Moissac qui a décidé de s’y mettre !

15-05-03- copie

En cette saison, il n’y a guère que deux voiliers sur le lac, encore faut-il qu’ils ne se rentrent pas dedans !

TraceAllerHF

Les parcours sont traditionnels. On sort de la conche face au vent et…

TraceRetourHF

On revient au vent portant, en évitant les hauts fonds.

Pendant ce temps…

Pavés copie… une équipe d’experts a pavé les rues du nouveau quartier des Oréades !


Le mois de mai se prête bien aux petites expéditions de reconnaissance, reconnaissance des destinations favorites lors  des navigations estivales chères aux juillettistes et aoûtiens.

24-05-01- copie

Les navigateurs confirmés ont bloqué la barre et le navire se dirige seul vers les Caraïbes, poussé par le petit vent d’Est !
Et pour les Caraïbes, on ne sera pas déçu…

24-05-03- copie

Pas question d’aborder au pied de la falaise de sable. Nous sommes dans la configuration de fin septembre 2016. Le niveau du lac en est toujours au même point… bas.

24-05-02- copie

Il faudra donc marcher d’ilot en ilot si l’on veut atteindre la montage des Caraïbes du haut de laquelle on aperçoit tout le lac. Certains dimanches de juillet et d’août, avec l’invasion des navires venus de Biscarrosse et de Cazaux, l’ambiance va être chaude… Une bouée flanquée d’un panneau déclarant la zone comme « Zone naturelle protégée interdite aux bateaux moteur » serait la bienvenue ! Chiche..

Titre-25-05

Le mois de mai, avec son calendrier scolaire plein de « ponts », incite les bordelais et les arcachaudunez à découvrir le lac de Sanguinet.

02- copie

Passer de la « voile scolaire » sur OpenBic à la barre du multimono, c’est toute une promotion ! Mais ça marche.
03-

On ira même jusque dans la petit crique des Caraïbes…
La « petite », pourquoi la « petite » seulement ?
C’est que…
05- copie
… ce jour-là, la grande baie était très fréquentée !
Vivement que l’on place cette bouée comminatoire.

Durant ces longs week-ends (parfois électoraux), de nombreuses familles sont venues s’exercer à la navigation.
04- copie

Ce fut le cas de Mathieu, marin expérimenté et qui cherche un lieu d’évasion proche de Mérignac.
27-05-002 copie
Et plein d’autres courageux qui ont entendu parler de Sanguinet, des multimonos… Le plus souvent par le biais du site internet des Oréades qui inclue la navigation à la voile dans son blog 2017.
27-05-003 copie
Alors, les papas qui ont pratiqué la voile pendant leur jeunesse se demandent s’il ne serait pas temps de s’y remettre, maintenant que les enfants sont grands et qu’il faut leur démontrer qu’il y a une autre vie à côté du aïfonecisse !
On va leur faire la démonstration du « virement face au vent  » :

C’est toujours impressionnant, la première fois.
Évidemment, tout cela se passait sous l’œil avisé de…
27-05-001 copie
… Pierre qui, ce jour-là, n’était pas sous l’eau mais sur l’eau. Fallait le signaler.

Surtout que, désormais, les multimonos…
24-05-04- copie
… sont équipés d’antenne 5G !
Cette antenne a entre autre l’avantage de décourager les mouettes de se poser sur le haut du mat et par conséquence de les empêcher de faire caca partout sur le pont et la voile !
Elles protestent mais on ne lâchera rien !
16-05-02- copie
A bientôt pour les nouvelles du mois de juin…













 

00-annonce

LUNDI 14 NOVEMBRE

03-corpsmort-copie

C’était donc un lundi de novembre, avec un petit vent de Nord-Est assez froid. On sent l’influence de l’Europe centrale… Et pourtant, ce jour-là, nous étions deux à naviguer avec nettement moins de 10°.

05-ventarriere-copie

Le soleil perce parfois entre deux gros nuages gris.

04-plage-copie

Et il agit alors comme un spot de lumière sur la forêt, forêt dont les feuillus apportent quelques couleurs jaunes et pourpres.
Pendant ce début de parcours au vent arrière, le vent se cherche. Il peut passer de Nord-Est à plein Nord et même à Nord-Ouest !

debutaller

On navigue donc calmement, avec un vent oscillant, de force 2 ou 1.
De quoi se demander si la sortie ne va pas se terminer à l’aviron.
Mais…
Voilà que le vent se stabilise Nord-Est alors que l’on parvient à la limite de la Zone. Ça ferraille au canon de 27, comme on disait sur la Somme en 1916. Il s’agit de tirs sol-air dont les bruits nous parviennent depuis le stand de tir situé en bord de mer, entre le Pyla et Biscarrosse.
Ce ne sont point ces rumeurs de bataille qui ont découragé les voileux téméraires de fin de saison, c’est la température.
Alors, dès que le vent se stabilise au Nord-Est et à force 3, on fonce vers le Sud !

09-francis-copie

On suit l’alignement des bouées jaunes…

07-cielcharge-copie

… en direction des rayons solaires qui composent des panoramas hollywoodiens.

On tirera même un bord vers la plage de la Rive…

allercomplet

… La plage évidemment déserte et cela depuis le 1er septembre.

10-larive-copie

Il est donc temps de virer au vent de face en espérant que ce dernier nous ramènera au port !

11-moy-copie

On retrouve enfin cette allure royale du pré pas trop serré avec un vent de 10 à 12 nœuds. Les légères surventes de vent adonnant permettent de revenir dans la bonne direction.

retour

On tirera de grands bords de part et d’autre de l’alignement des bouées. Pas de problème de priorité à laisser à d’autres navires. Nous sommes les seuls sur le lac. C’est toujours impressionnant. Même à la mi-novembre, le lac donne tout ce qu’il peut à la navigation à voile.

06-foret-copie

Aperçu vers la plage des Aigrettes sous un rayon de soleil.
Le vent faiblit quelque peu en approchant du port…

12-calme-copie

Et l’on arrivera quelques minutes avant la chute totale du vent !

Ces jours derniers, le karcher à eau chaude a fonctionné :

01-lavage-copie

Potemkine est prêt à être déposé sur le ber.

02-lavage2-copie

Une nouvelle couche de peinture de pont sera nécessaire avant la saison prochaine.

 

 

 




 

00-anonnce

DIMANCHE 6 NOVEMBRE

Et oui,
conformément à nos accords avec le Vendée Globe,
nous rentrons Potemkine sous abri ce jour du 6 novembre.
Nous rentrons Potemkine et donc nous cessons les récits de navigation à son sujet pour ne point porter un préjudice médiatique au Vendée Globe.

03-arrivee-copie

Donc, vers les 15h, sous un vent d’Ouest assez soutenu, Potemkine s’est échoué sur la plage de Beaurivage. En un tour de main et de manivelle, il était hissé sur la remorque.

04-remorque-copie

La semaine qui vient, il sera désarmé, nettoyé et déposé sur son ber afin de procéder à des travaux d’entretien.
A Sanguinet, les multimonos doivent être maintenus dans un état proche du neuf !

Caminar reste sur le lac pour profiter des quelques beaux jours de novembre.




 

00c-annonce

MARDI 1er NOVEMBRE

Donc, un temps de Toussaint tout à fait inédit.

mf-01-11-003

Il devait donc ne pas souffler grand chose cet après-midi.

mf-01-11-004

Et pourtant…

01-depart-copie

Vers les 14h 30 de la nouvelle horloge, un petit vent de Nord-Ouest, qui avait fait un détour par Sanguinet, nous enleva du corps mort !

C’était vraiment rien que pour nous. Le vent se limitait à la conche de Sanguinet.

zone-vent

Au-delà de cette limite bien tracée, point de vent.
Impressionnant.

02-limite-copie

Deux ou trois cata du Club du Voile avaient eu l’audace de se mettre à l’eau, mais en restant prudemment dans la zone ventée.

09-cata-copie

Évidemment par temps calme, on a droit aux évolutions des bateaux fonctionnant au pétrole.

06b-vagues-copie

Les pêcheurs rentraient d’une journée de pêche bien remplie. Ne croyez pas que c’est le moteur de 115 CV qui plombe le semi-rigide par l’arrière. C’est le poids des gardons !

trace-01-11

Donc, on fit un trajet aller et retour sans problème, à petite vitesse, certes, mais sans arrêt pour cause de panne de vent.

Mathieu (avec un seul « t ») donna un coup de main pour une réparation typique de fin de saison. La saison de Potemkine se terminera probablement lundi prochain. Il doit subir quelques réparations.

05-gourde-copie

Tout travail mérite bien une gorgée de vitamines.
Même les jours fériés, les élèves de Sanguinet doivent faire leurs devoirs !

08-revisions-copie

Évidemment, vous allez en conclure que le niveau baisse…
Seul le niveau du lac baisse, pas celui du CE1 de Mathieu.
La Preuve :

08-revisions2-copie

Et, encore plus difficile, il faut réviser la danse du CE1 :

07-danse-copie

Avec ça, on ne pourra plus dire que le « niveau baisse » !

Sans compter que dans le ciel, un OVNI nous espionnait…

04-avion-copie

Il se passe toujours quelque chose à Sanguinet.

 




 

01-annonce

LUNDI 31 OCTOBRE

Ce lundi 31 octobre, que prévoyait la météo ?

mf-31-10-002

 » Après-midi très calme. Il faudra peut-être attendre 18h pour trouver un hypothétique vent d’Est pour rentrer au prés. On remarquera que le créneau horaire de 18 heures est passé en éclairage lunaire.
Qui veut tenter l’aventure ? « 

L’espoir fait espérer…
Mais, le dieu Éole continue à flemmasser :

02-mm-copie

A 14 heures, seuls, les chiens s’agitaient en bord de  lac…

04-plage-copie

La régate des skiffs était immobile.
En trois jours, 4 manches seulement furent organisées. C’était le minimum pour valider l’épreuve. Une épreuve qui avait réuni 70 embarcations !
Espérons qu’ils ne garderont pas un mauvais souvenir de Sanguinet.

03-rangement-copie

Il leur fallut un certain temps pour regagner la plage qui leur avait été réservée pour la mise à l’eau.

06-bordsdelac-copie

L’animation était donc sur les bords de lac.

05-remorque-copie

On imagine bien 4 multimonos ainsi embarqués sur la même remorque.

Pendant ce temps, aux Oréades,

08-chantier-copie

on démolit les vieilles installations. Le voyage vers de nouvelles installations high tech a commencé. A la place de ce vieux sanitaire, se construira une salle polyvalente et une piscine couverte.
De quoi accueillir en 2018 une Esventada aux normes 5 étoiles !

09-taille-copie

C’est la saison de taille pour la végétation. Un énorme travail qui donne un résultat unique au printemps suivant.

Et en attendant,

07-niveaulac-copie

Le niveau du lac a atteint son niveau minimal, soit 20,40 m (au-dessus du niveau de la mer). La côte moyenne officiellement retenue est de 20,94 m. Nous sommes donc 54 cm plus bas que la côte moyenne.  C’est la saison des basses eaux.

 

 




 

00b-annonce-copie

SAMEDI 29 OCTOBRE

mf-29-10-001C’était pas le vent idéal pour une régate nationale…
Le plus petit vent de la saison. Du 3 nœuds venant de l’Est, c’est quasiment du calme plat. Bien-sûr, la température est estivale, on bronze de nouveau sur les plages.

01-depart-copie

Alors, vers 15 heures, on partit confiant vers la sortie de la conche de Sanguinet, là où devait se tenir la confrontation entre tous les skiffs venus de Marseille, Nantes, La Baule, et d’un peut partout y compris de Bretagne.
Les habitués de Sanguinet remarqueront que Jean Michel avait embarqué. Bloqué de par son dos, cela fait trois mois qu’il n’avait point posé le pied sur un bateau ! Quant au pied en question, il se le brisa le jour où il voulut faire un peu de vélo.
Donc, ce jour, on le hissa à bord de Caminar, on l’arima sur le banc, et hop…
Le vent était effectivement à 3 nœuds. Le vent d’Est nous emmena vers la sortie de la conche en 40 mn. Ce n’est pas un temps record.
Et là…

02b-regate-copie

On eût dit une manifestation de marins bretons bloquant la sortie de la conche pour protester contre la surpêche du gardon.
Et le vent menaçait de baisser encore. D’ailleurs, certains skiffs commençaient à rentrer au port, en manœuvrant au prés.
Nous fîmes de même.
Et c’est alors que tout bascula !
Les pros du skiff voulaient-ils en découdre avec le multimono ?
03-rs800-copie

On nous provoqua avec quelques allusions sympathiques.
Faut avouer que, de notre côté, les réparties furent du même tonneau.

05b-l4000-copie

Mêmes les jeunes filles nous invitèrent…

04b-laser4000-copie

Comment refuser une invitation aussi charmantement exprimée.
On sentait que tout le monde du skiff voulait en découdre avec le skiff géant qu’est le multimono.
Et Jean Michel n’avait plus mal au dos. Fallait en profiter.

06b-rs800-copie

Certains pensaient même qu’ils ne feraient qu’une bouchée de cet étrange navire qui ne voulait pas les lâcher.
Ils étaient tellement sûrs de leur victoire…

07b-endormi-copie

… que même le Roi Carot’ ne jugea point nécessaire d’interrompre la sieste !
Et pourtant, nous étions certains de gagner. Première arme secrète :

08-ballast-copie

Déballastage des ballasts. Avec 200 kg en moins, on va tenir un bon prés à 2 nœuds.
Deuxième arme secrète :
Ah…
Voici le secret à ne pas divulguer !

 




 

00-annonce-copie

JEUDI 27 OCTOBRE

mf-27-10-001

C’était le vent annoncé par la météo, soit du 5 à 9 nœuds venant du Nord-Est. Nous serions passés, sans en sentir les effets, dans un régime de haute pression.
Comme nous sommes restés pendant plus de trois jours sans naviguer (!), il fallait aller sur l’eau coûte que coûte, pour tester ce vent d’Est que l’on sait si capricieux.

02-b14-copie

Avec un vent d’Est, nous eussions dû partir au grand largue… et nous voilà au prés ! Dominique scrute l’horizon vers l’Est mais ne voit rien venir… Elle n’a pas eu le loisir de voir cette étrange embarcation qui nous évita de justesse :

01-49er-copie

Un « Skiff », un B14. Diable, on n’en voit peu à Sanguinet (Sanguinet est spécialisé dans le cata Class A… et le multimono).
C’est le premier jour d’entraînement des équipages de skiff venus à Sanguinet pour une compétition internationale réservée à cette série de bateaux de 18 pieds, pour 2 équipiers, bateaux avec « échelles », tangon rétractable, spi asymétrique, etc.

04-spi-copie

Effectivement, à la sortie de la conche de Sanguinet, le lac s’illumine des couleurs des spis d’une série de bateaux dénommés les 49er. Prononcer « Forty-Niners ». Il parait que l’architecte naval qui conçut ce modèle de 18 pieds (4,20m) était un admirateur d’un club de sport américain affublé de ce nom… Une affaire d’anglo-saxons en quelque sorte.
Alors, nous nous sommes dirigés vers cette zone du lac très vivante ce jour-là.

aller-27-10

Carte qui nous montre que le vent de Nord-Est était en fait un vent d’Ouest-Sud-Ouest, soit l’opposé complet.
Un tout petit vent de force 2, force 1, vent qui permettait aux 49er d’évoluer entre des bouées très rapprochées, le tout sous la surveillance des  zodiac de la FFV ! Ça ne rigole pas.

03-49er-aupres-copie

On s’approcha à pas feutrés.

05-bouee-copie

Ici, les 49er à spi bleu et violet terminent un bord au vent portant alors que le bateau sans spi a déjà viré la bouée verticale que l’on aperçoit à peine. Le spi s’affale en trois secondes ! C’est nettement plus rapide que sur multimono.

18-virement

On remarquera que les drapeaux de nationalité sont tous placés à la même place sur la voile. Même standardisation pour les numéros, la marque de nationalité et la place réservée aux sponsors.
C’est un bateau sportif qui se pratique debout ! Le moindre virement est du type virement « bascule » avec la possibilité toujours présente de basculer à l’eau.

06-virement-copie

Sur le n° 655 FRA, on distingue l’équipier qui vient de bondir au rappel, vaguement retenu par un étais à mousqueton rapide. Par vent légèrement plus fort, les deux équipiers passent leur temps hors du bateau. Les « échelles » (que l’on nomme « trampoline » sur le multimono) permettent aux équipiers de transporter leur poids le plus loin possible de l’axe du bateau. Ils créent alors un couple de redressement nettement plus fort que sur un 420 ou un laser. C’est cet avantage qui a permis à cette série de surpasser les mythiques 420 et autre laser. En fait, c’est un bateau qui a copié le mulltimono.

17-fx-copie

Autre particularité de cette série : un modèle réservé aux femmes. La voilure (signalée FX) est plus réduite pour compenser la différence de poids avec les hommes. Si les concepteurs de cette série avaient séjourné à Sanguinet, ils se seraient rendu compte combien ce présupposé était faux ! Enfin…

grsst-aller

Arriva ce qui devait arriver et qui mit tout le monde d’accord : panne de vent subite.
Francis en profita pour hisser notre gennaker.

09-panne-copie

Restait plus qu’à attendre une reprise de l’activité atmosphérique.
On attendit un bon quart d’heure.
La prévision météo n’était donc pas vraiment la bonne. Ce qui s’est passé, au point de vue « vent », serait plutôt de cet ordre :

mf-27-10-002-copie

Ce genre de situation échappe à tout logiciel de prévision.
On n’en veut pas aux fabricants de logiciels météo (qui ne sont que des calculs de statistiques).
D’ailleurs, en quelques secondes, le fameux vent d’Est surgit à force 3. Alors que nous attendions une reprise du vent d’Ouest.  Le gennaker déployé pour une allure portante se trouva donc placé dans le rôle d’un génois au prés !

retour

Avec le gennaker au prés, vaut mieux avoir des gants sur les mains, même si le vent n’est qu’à 7 ou 8 nœuds.
Cette brusque reprise de l’activité atmosphérique sema la panique dans la flotille des skiffs, notamment chez les 29er, le modèle plus petit que le 49er et en principe réservé aux jeunes. Les jeunes, qui se dirigeaient droit vers le bar du Club de voile, ont dû retourner au charbon !

11-jeunes1-copie

Le 29er est en fait très légèrement plus petit et moins toilé. Et comme tous les skiffs, à faible allure (ou à l’arrêt), il faut sans cesse établir l’équilibre du bateau en se déplaçant. Pas question de s’asseoir.

12-jeunes2-copie

C’est pas vraiment le bateau préféré des retraités. Apparemment, les jeunes y prennent un plaisir certain. Qu’ils en profitent, ça ne durera pas éternellement.
D’ailleurs, « Doù venez-vous ? »

13-jeunes3-copie

– De Nantes !
– Et vous n’avez pas peur de vous confronter aux Sanguinétois ?

– Même pas ! En tout cas, il est vraiment chouette votre bateau !
– Merci les gars, ça se voit que vous êtes des connaisseurs.
Puis on laissa repartir ces jeunes au travail. Le staff des entraîneurs avait replacé les bouées. L’entraînement durera jusqu’à la nuit.

16-francis-copie

C’est donc bien assis sur les bancs que l’équipage de Potemkine se dirigeait prudemment vers le port des Oréades.

14-domi-copie

On reconnaît Dominique, ici au « rappel », version multimono apaisé.

15-paysage-copie

Position qui permet d’apprécier les paysages de Sanguinet.
Ça vaut toutes les mers du monde.




 

02-annonce-copie

SAMEDI 22 OCTOBRE

meteo-22-10-001

Depuis le samedi 22 octobre, nous sommes tombés en zone de basse pression. Théoriquement, cela devrait nous amener des bouffées d’air venant des zones de haute pression. Mais, en cette fin de mois d’octobre, les règles atmosphériques ont du mal à s’appliquer…
Alors, on vivote dans du vent très gentil… et parfois absent.

02-regate

Ce samedi 22 octobre, Francis, sur Caminar, s’est risqué au-delà de la conche de Sanguinet avec du vent de secteur Est, de force 2.
C’était jour de « régate » organisée par le Yatch Club de Ispe.
03-portant-copie

Les bateaux viennent virer une bouée au vent située en face de la Rive. Puis retour prudent vers la conche d’Ispe. Spi grand ouvert.

04-cata-copie

C’est la période où l’on rencontre des embarcations improbables. Ici, un catamaran… gonflable et démontable.  Bon…

05-calme-copie

Plusieurs journées avec du vent de Nord, du vent d’Est, dépassant rarement les 5 nœuds. Grand soleil.
Dès que cela va bouger un peu plus, les multimono vont s’élancer.

 




 

00-annonce-copie

VENDREDI 21 OCTOBRE

meteo-21-10-001Pour ce vendredi 21 octobre :

Grand soleil car… vent d’Est.
Qui dit vent d’Est, dit température de l’Est, soit 15° (probablement plus, sur le lac). Donc, prévoir la tenue adaptée.
Qui dit vent d’Est ou Est-Nord-Est, dit que l’on part facilement au portant mais que l’on revient avec une allure de prés. Cela se prévoit.
Rendez-vous vers 14h 18 mn !

Et il y avait foule au départ, à 14h 18mn !
On était deux… Francis et moi…

02-depart-copie

Et le vent était exactement comme prévu par la météo Windfinder, 6 à 7 nœuds de vent de Nord-Est et… une température de saison.
Alors, on va se programmer un entraînement au vent d’Est, sans se risquer à traverser le lac.

04-ile-copie

Passage devant « l’ile des amants engloutis » qui fait de plus en plus surface vu que le lac a dû atteindre son niveau le plus bas, soit les 20,45m (au-dessus du niveau 0 de la mer… niveau 0 étalonné dans le vieux port de Marseille).

05-francis-copie

Bonne allure à 6 nœuds environ, plein vent arrière avant d’empanner pour se diriger vers les Caraïbes.

tracemoa

On virera au vent de face en enroulant la bouée de coin du périmètre de sécurité. 25mn pour ce trajet ici représenté en bleu (avec des directions de vent également en bleu).
Puis on va tester le vent d’Est au près (tracé en rouge et vent en rouge). Vent  irrégulier en  direction et en force : dans les risées, il adonne quelque peu, ce qui oblige donc à faire lofer le bateau. Mais dans la chute de vent, en fin de risée, on peut se retrouver comme en panne de vent. La quête du vent en fin de risée est un exercice subtil.
Durant ce parcours en rouge, on multipliera les virements, toujours à la rechercher de la meilleure technique visant à garder le maximum de vitesse juste après le virement… Tout cela pour éviter le petit malaise ressenti après chaque virement (impression de sur-place provisoire…).

A la fin de ce trajet en rouge, on va tester…

grosst

… la mise à la cape. Foc à contre, grand-voile  à peine bordée et safran perpendiculaire à la grand-voile. Le bateau ne s’immobilise pas tout à fait. Il reste un nœud de vitesse…
C’est une manœuvre qu’il faudra retester avec des vents plus forts.
Pour l’instant, on repart vers la bouée à envelopper…

03-foret-copie

Toujours un temps superbe. Tant qu’un cumulus ne cache pas le soleil.
Et arrivés sur la bouée,…

06-panorama-copie

… on peut admirer la conche de Sanguinet sous  grand angle.
(Il s’agit d’un montage photo à partir de 3 clichés).
Le trafic maritime n’est pas surchargé.

tracefrancis

Et donc, après un bord au vent travers (sans changer la position des voiles par rapport au vent arrière), on va passer au près (trace rouge).
Et nous connaîtrons un épisode inattendu, avec des bouffées d’air voisinant les 12 nœuds.

07-flotteur-copie

De quoi noyer le flotteur tribord et même d’embarquer un peu d’eau ! Il y a toujours des surprises avec le vent d’Est.

08-drapeaux-copie

Les oriflammes auront du mal à terminer la saison…

09-pecheurs-copie

Coup d’œil sur les pêcheurs du jour. A trois sur cette petite embarcation ! Avec un gardon au bout de la ligne, l’embarcation chavirera !